Tuiles en béton

Un matériau de construction innovant

Les tuileries Nelskamp produisent des tuiles en béton depuis 1953. Il s'agit de tuiles canal obtenues à partir de sable siliceux, de ciment, d'eau et de pigments colorés. Le premier modèle – baptisé «Finkenberg» – est encore posé aujourd'hui dans toute l'Allemagne avec des résultats très performants. La gamme regroupe quatre modèles de tuiles en béton pour personnaliser l'architecture des toits: tuile canal S, Planum, Kronen et Sigma.

La nécessité est mère de l'invention

La reconstruction après la Seconde Guerre mondiale a été marquée par une pénurie de matériaux de construction. Ainsi l'offre de tuiles de couverture était par exemple totalement insuffisante pour répondre aux besoins. Ce n'est qu'après le lancement de la production de tuiles en béton modernes que la demande a enfin pu être couverte car toutes les matières premières naturelles étaient rapidement disponibles pour la fabrication. De plus, la fabrication nécessitait peu d'énergie car les tuiles en béton n'ont pas besoin de passer au four. Les tuiles en béton sont ainsi devenues un matériau de couverture très demandé.

Des toits à l'apogée de la performance, se nettoient pratiquement tout seuls aujourd'hui

La recherche Nelskamp perfectionne en permanence ses matériaux de construction: en 2001, le revêtement microporeux ultra lisse «Longlife» est venu compléter la gamme de produits. Grâce à lui, les lichens, mousses ou autres algues sont incapables de pousser sur le toit. La pluie entraîne avec elle la saleté déposée à la surface – et le toit reste toujours impeccable, comme s'il venait tout juste d'être couvert. Depuis 2013 Nelskamp propose même une extrémité d'arête microporeuse.

Le revêtement «ClimaLife» s'inscrit dans la lignée du développement technologique des tuiles en béton. Ces modèles éliminent activement les polluants véhiculés par l'air. Des particules de dioxyde de titane sont mélangées au micro-béton et transforment les substances nocives (notamment l'oxyde d'azote) en nitrate inoffensif. L'Institut de Chimie technique de l'Université de Hanovre l'attestait déjà en 2009: «Les tuiles mécaniques «ClimaLife» font preuve globalement d'une efficacité de dégradation stable.» Un toit d'une superficie de 200 mètres carrés neutralise chaque année l'oxyde d'azote produit par une voiture de norme Euro 4 sur 17.000 kilomètres parcourus. Lorsqu'il couvre un toit neuf ou qu'il rénove un toit ancien, chaque maître d'œuvre a ainsi la chance de contribuer personnellement à la protection de l'environnement. La «dépollution de l'air» est efficace pendant toute la durée de vie du toit car le dioxyde de titane est un catalyseur qui ne s'épuise pas.

Le succès des tuiles en béton Nelskamp s'explique par la haute qualité de production et par des investissements permanents dans la recherche qui ont notamment débouché sur le développement de modules photovoltaïques exactement ajustés au modèle de tuile en béton «Finkenberg» (SolarPowerPack).

Des tuiles bénéficiant du label DINplus

Peu importe que la tuile soit destinée à la couverture des toits neufs ou à la rénovation des toits anciens – le marché réclame toujours des produits robustes, durables et faciles à poser. Les exigences de la norme DIN «Tuiles et accessoires en béton pour couverture et bardage» (DIN EN 490 et 491) fixent les conditions à respecter pour les tuiles mécaniques. Chez Nelskamp, ces critères sont systématiquement surpassés de 20% de sorte que toutes les tuiles mécaniques bénéficient du certificat «DINplus». Les exigences sont formulées en matière de charge admissible, de résistance à la rupture et de résistance aux intempéries.